Le blog de la maison, de la déco et de l'immo

Les blattes, communément appelées cafards, ont un rôle primordial dans la nature. En grande prolifération dans les forêts, elles participent aux phases primaires de la biodégradation en grignotant les végétaux morts et facilitant ainsi leur dégradation par des organismes plus petits. Les cafards sont principalement omnivores et charognards ; ils mangent absolument tout : le végétal, l’animal, les détritus et même les excréments ! Ils présentent mêmes des comportements cannibales surtout en cas de famine en ce nourrissant de leurs propres larves et de leurs semblables.

Les cafards sont des envahisseurs  nuisibles :

Mis à part l’importance de certaines espèces dans la nature, les cafards domiciliaires qu’on peut retrouver dans nos maisons sont des nuisibles qui peuvent nous apporter bien des désagréments.

Les espèces nuisibles synanthropes, se démultiplient la plupart du temps dans les cuisines pour la chaleur et l’abondance de nourriture s’y trouvant. Attirés par tous les aliments sur leur chemin, ces insectes fortement indésirables souillent tout ce qui entre en leur contact avec leur salive et leurs matières fécales.
Même si au total, moins de 1% des espèces de blattes entrent en contact avec l’être humain, les cafards se révèlent être de vrais envahisseurs en raison de leur forte capacité à se multiplier. D’ailleurs, dès qu’ils se retrouvent dans un abri propice, les cafards produisent davantage de phéromones et on passe de la présence de quelques uns à la formation d’un régiment d’insectes !
Ces petits insectes sécrètent des phéromones à travers les fèces. Ces substances odorantes influencent les cafards d’une même espèce à se regrouper. Quand le spectre de certaines phéromones est plus large, ils incitent même les individus d’autres espèces à se regrouper et former des colonies.

Pourquoi les combattre ?

Cette prolifération peut s’avérer donc très incommode, surtout que les cafards sont source de dégoût. Souvent, ils sont associés au manque d’hygiène, et c’est très agaçant d’en avoir chez soi.
Ils ne feraient que nous procurer de la honte mêlée à de la gêne si nos visiteurs arrivent à tomber dessus. Pourtant, bien souvent les cafards nuisibles proviennent de l’extérieur, sans que cela véritablement soit un manque de propreté.
Il va sans parler du stress que les cafards suscitent chez les gens qui souffrent d’entomophobie (peur des insectes), phobie pouvant se révéler handicapante. Ces petites bestioles en envahissant nos habitations et nos locaux, peuvent réellement nous infecter la vie !

S’ils ne sont pas dangereux mais juste incommodes, pourquoi devons-nous combattre les cafards me diriez-vous ?
Sachez que, outre l’aspect dégoûtant et rebutant de ceux-ci, ils peuvent également être porteurs de divers microbes et provoquer des allergies chez l’homme.
Les maladies que peuvent transmettre les blattes restent controversées. Certains avancent qu’elles peuvent provoquer la gastro-entérite, l’hépatite, la salmonellose, le paludisme et tant d’autres maladies. On pense même qu’elles sont responsables de la contraction d’infections fongiques comme les mycoses et les champignons.
Même si d’autres affirment qu’elles sont principalement inoffensives, les recherches démontrent que les blattes sont à l’origine de réactions allergiques respiratoires notamment chez les enfants et les personnes âgées. On pense même que jusqu’à 20 % des personnes y seraient allergiques !

On a fait le tour de la question et une chose est sûre : Si vous avez une infestation  de cafards ou même une simple suspicion, mieux vaut les chasser de chez soi ou de son lieu de travail.
C’est le moyen le plus efficace pour garder un espace de vie sain et accueillant. Ne vaut-il pas mieux de prévenir que de guérir ? La lutte contre les cafards vient comme prévention contre stress, phobie et maladies.

Articles similaires


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /var/www/clients/client1/web14/web/wp-content/themes/maisondeco/sections/share-list.php on line 14