Le blog de la maison, de la déco et de l'immo

On peut diviser les crédits bancaires en deux catégories selon leur mode de remboursement : le prêt amortissable et le prêt in fine. C’est de ce dernier que nous allons parler dans ce guide.

Fonctionnement d’un prêt in fine

Le prêt in fine est le mode de financement préféré de ceux qui veulent investir scpi. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Qu’est-ce que le prêt in fine ? 

Un prêt in fine est un crédit dont l’emprunteur ne paie que les intérêts durant la durée de l’emprunt. Le capital est à rembourser en une seule fois, à la fin du prêt (échéance). À l’opposé, il y a le prêt amortissable. Chaque mensualité du prêt amortissable comporte une part de remboursement du capital et une part de versement des intérêts.

Combien peut-on emprunter avec un prêt in fine ? 

Le montant minimum d’un crédit immobilier in fine est de 21 500 €. Il n’y a pas de plafond maximum, tout dépend de votre capacité d’emprunt. La capacité d’emprunt est le montant maximum que vous pouvez emprunter, en fonction de vos revenus et de vos charges. La durée de remboursement est de 3 à 15 ans.

Qui peut souscrire un prêt in fine ? 

Ce crédit est ouvert aux particuliers et aux professionnels. L’emprunteur doit s’assurer qu’il disposera d’une somme suffisante pour le rembourser à l’échéance. C’est pour cette raison que ce type d’emprunt est associé à une épargne de type assurance-vie.

Pourquoi souscrire à un prêt in fine ? 

Il est utilisé, la plupart du temps, à financer un investissement locatif. L’investisseur utilise le fonds pour investir scpi ou pour acquérir un bien. Une partie des revenus obtenus (dividendes ou loyers) servira payer les mensualités, et l’autre partie pour ses projets personnels. S’il ne dispose pas du montant nécessaire à l’échéance, il peut céder ses parts ou vendre le bien.

Quels sont les avantages d’un prêt in fine ?

Le crédit permet d’investir dans un placement rentable avec peu d’effort financier. Il comporte également d’autres avantages.

Montant de mensualité relativement bas

Comme les mensualités servent uniquement à payer l’intérêt, leur montant est faible par rapport celui des mensualités d’un prêt amortissable. Ce qui fait qu’il est plus facile à rembourser.

Exemple : le 1er janvier 2021, vous empruntez 100 000 € pour 15 ans avec un taux d’intérêt de 1,1 % et un taux d’assurance de 0,34 %.

  • Prêt amortissable : votre mensualité s’élève à 631 €, dont 28 € d’assurance. Vous payez ce même montant par mois jusqu’au 31 décembre 2036.
  • Prêt in fine : votre mensualité est de 120 €, dont 28 € d’assurance. Vous payez ce même montant par moi jusqu’au 31 décembre 2036. Et le 31 décembre 2036, vous remboursez également les 100 000 €.

Obtenir des revenus plus importants

Ce type de prêt permet à l’emprunteur d’engranger une part importante des revenus locatifs. En reprenant le précédent exemple et en supposant que le revenu mensuel de l’investissement est de 800 €. Dans le cadre d’un crédit amortissable, l’investisseur dispose de 169 € (800 – 631) après remboursement. Pour le crédit in fine, il dispose de 680 € (800 – 120).

Intérêt d’emprunt déductible des revenus fonciers 

Les intérêts du prêt sont déductibles de vos revenus. Ce qui permet de réaliser une économie d’impôt.

 

Articles similaires


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /var/www/clients/client1/web14/web/wp-content/themes/maisondeco/sections/share-list.php on line 14